Visite du MAE Iranien à Alger : l’Algérie sollicitée pour endosser le rôle de médiateur dans la crise des pays du Golfe

568

Les protagonistes dans la crise diplomatique du Golfe pourraient solliciter l’Algérie pour trouver une solution pacifique au litige qui oppose le Qatar à d’autres pays de la région.

Grace à sa politique de promotion du dialogue, l’Algérie est entrain de gagner de plus en plus de crédibilité sur la scène internationale, grâce notamment à une diplomatie solide et cohérente. La semaine écoulée, deux ministres ont été reçus par Abdelkader Messahel. Il s’agit d’abord du ministre émirati qui est aussi conseiller à la présidence de son pays. Quelques heures plus tard, c’est le ministre d’Etat qatari, en charge des Affaires étrangères dans son pays, qui a eu des entretiens avec le nouveau ministre des affaires étrangères.

Ce dimanche c’est au tour du ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, de se rendre à Alger pour une visite de deux jours, selon le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Bahram Ghasemi.

Le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif devait se rendre ce matin à Alger pour une visite officielle. Il sera reçu par son homologue Abdelkader Messsahel, puis Abdelmadjid Tebboune. Outre les questions de coopération bilatérale, il sera certainement question lors des entretiens de la crise diplomatique que connaissent actuellement les pays du Golfe.

La non-ingérence dans les affaires des autres pays et l’appel au dialogue font la crédibilité de l’Algérie. D’où l’intérêt exprimé par les Emirats arabes unis, le Qatar et les autres pays du Golfe à une tentative algérienne d’instaurer le dialogue engageant ces pays.