photographie: Daniela Faurel photographe en herbe hors du commun

62

L’humain au centre des objectifs, le noir et blanc, l’actu et la poésie… Parmi les thématiques mises en images cette année, certaines nous ont marqués plus que d’autres. Rencontre avec la photographe Daniela Faurel

Qui n’aime pas prendre des photos, voire même se faire prendre en photo? Avouons que  nous aimons tous cette activité, et il faut dire que le résultat est plutôt plaisant.

Sauf que la photographie, c’est avant tout un art ! Un art que Daniela Faurel semble maîtriser à la perfection.  En effet, jeune maquilleuse professionnelle à paris, Daniela a tout plaqué pour vivre de sa passion, la photo.

En tant que photographe amateur, la belle n’a pas hésité à immortaliser des visages dans différents lieux de Nantes. Le but ?  s’exprimer librement au maximum, le résultat est bluffant.

Dans les allées de cette année 2017, on place la photographe en herbe Daniela Faurel sur les premières marches du podium  le noir et blanc domine. Et si le paysage est en ce moment à la mode, les galeries ont plutôt sorti des portraits. Beaucoup de personnages, de gueules qui, loin du glamour, attestent simplement de leur époque. On y croise moins d’auteurs du début du siècle dernier — Ainsi, les quelques images explorant la recherche formelle sont noyées au milieu des visions frontales, descriptives, portées sur des sujets qui révèlent l’état de la société.

 D’ailleurs c’est à travers  son association Pavlova Créée en Août 2017, que Daniela a souhaité s’exprimer: une association qui met à l’honneur la photographie émergente en proposant de partager les travaux de photographes amateurs dans des lieux culturels Nantais. Une association qui prône la diversité et la générosité.

Elle tient son nom du surprenant dessert esthétique et gourmand, dans lequel se mêle sensation de douceur et de croquant, et les goûts acidulés et sucrés. Une métaphore parfaite de l’intention culturelle de l’association. Unie à Minhee Kim, artiste contemporaine et Bruno Hamonet, Directeur de Bar à Nantes, Daniela Faurel souhaite partager sa passion pour la photographie.

L’association à proposé sa première exposition de photographes amateurs.  Le vernissage a eu lieu le 8 Décembre à partir de 19h.

Cette association naissante,a mis en avant le travail de Stéphane Réthoré, réalisateur et photographe, qui proposera une série intitulée « Portraits Flottants ».
Ainsi que le travail de la fondatrice de Pavlova, Daniela Faurel.
Le résultat a été spectaculaire, aucun doute un grand avenir attend cette photographe en herbe qui a déjà tout d’une grande.
 RD