Groupe Amor Benamor : La saga Benamor, une histoire de valeurs …

598

le groupe Agroalimentaire Amor Benamor, relate une histoire de valeurs, de règles, éthiques, morales, transmises par le père fondateur, en somme, une histoire de famille. Explication

Des godasses un peu trop grandes, un chapeau de paille, troué, il n’en avait que faire : Sa vie, c’était la terre.
Des mains aussi noires qu’un mineur. Mais tant d’amour dans le cœur. Jamais un mot de travers. Il en voulait, à son père. Qui était-il ? Un « Vieux Bonhomme » au regard insistant. Un homme qui aimait la terre. Les années ont passé, Il a succombé. Il n’en avait que faire, sa vie, c’était la terre.
 C’est ainsi, que l’on pourrait sans doute  imaginer la vie d’Amor Benamor, père fondateur du groupe éponyme.  Né en 1935, le célèbre homme  à la fois discret et courageux, décédé en 2003, paix à son âme, soit quelques mois après avoir inauguré, en présence du président  Abdel Aziz Bouteflika, les moulins qui portent son nom, où sont produites les pâtes alimentaires et la semoule de la marque.
  Amor Benamor n’était pas un débutant, il entame une  carrière dans le BTP en 1964, avant de changer de métier et de devenir commerçant . Le tout dans une Algérie particulière, une  Algérie qui  à cette époque ouvrait très peu de portes à l’entreprise privée, dirions nous.
Travailleur dans l’âme, une opportunité s’est présentée, il fonde la conserverie  de tomate en 1984, à Bouati, dans la wilaya de Guelma. D’un solide faisceau de valeurs, et d’une réelle vision industrielle, il donnera l’élan au groupe Amor Benamor. D’année en année, l’entreprise se diversifie dans différents domaines et trouve sa place dans le secteur de l’agroalimentaire.
En 2002, son fils,  Mohamed Laid Benamor, est à la tête du groupe familial. C’est à partir de 2009, que le groupe se diversifie dans les pates alimentaires . L’histoire serait digne d’un polar. Après des décennies de travail acharné et collectif, le groupe franchit l’étape de l’export. Leur engagement les conduit à accompagner et offrir une  assistance à leurs agriculteurs afin de les inciter à améliorer la qualité du produit agricole destiné à la transformation, mais surtout les inciter à cultiver différemment en s’ouvrant à de nouvelles techniques.
Au-delà de son rôle économique, le groupe Benamor affirme sa responsabilité dans le  domaine sociétal, une dimension prise très au sérieux, parmi les différents engagements, on cite la création d’une académie de football « Amor Benamor », des initiatives clairement créatrices de réussites communes avec des axes clés, dont l’emploi, l’environnement, et l’entreprenariat.
Pour découvrir l’histoire du groupe Benamor cliquez sur la vidéo:

Par ailleurs, un livre qui retrace le parcours de ce grand monsieur,  » Amor Benamor » une réussite algérienne, paru aux éditions Casbah, est actuellement disponible. Un ouvrage sur les outils de réussite entrepreneuriale. Une vive façon d’inciter la belle jeunesse algérienne, aux capacités indéniables, à suivre l’exemple.
La force qui nourrit ce groupe familial est inéluctable, elle est fondée sur un seul mot d’ordre: les valeurs. Au sein de cette famille, et de cette structure, on y voit un ensemble de règles morales et éthiques, fixées dans l’esprit des  Benamor. Des valeurs que le défunt père, Amor Benamor, a imposé à la conscience de sa progéniture. Et qui les ont transmises à leur tour à leurs collaborateurs. Des valeurs donc héritées, devenues fondamentales au sein de ce groupe. Une fierté sans doute assurée depuis l’au-delà par le défunt père. RESPECT !
A quand les produits alimentaires Benamor dans les grandes surfaces françaises ?
Rym D