Médecine : De jeunes urologues Algériens entreprennent une dynamique d’ouverture sur le monde

7743

Très souvent, quand les médias parlent de la médecine et de la santé en Algérie c’est pour relayer de mauvaises nouvelles, même qu’en ce moment, un « terrible » chiffre est entrain d’être propagé sur les différents réseaux sociaux, il parait que 13500 médecins algériens « exercent » en France, une façon comme une autre de démoraliser les algériens. 

Sauf que, des milliers d’autres médecins algériens exercent encore au quatre coins du pays, avec brio et ambition. Contrairement aux médias « mainstream » qui s’intéressent qu’à ce qui fait peur, notre rédaction a plutôt fait le choix d’aller voir du côté de ces jeunes médecins qui réussissent dans leur pays, et qui ont une volonté indéfectible à apporter un plus à la médecine locale tout en travaillant pour se mettre au diapason des avancées réalisées au niveau international, d’autant plus que l’Algérie est loin de connaitre une pénurie de médecins.

En effet, sans faire de bruit, les jeunes Urologues résidents de la faculté de médecine d’Annaba s’activent pour construire des ponts avec le top mondial de l’urologie.

Sous l’impulsion du très dynamique Dr KETTACHE Réda, les urologues Bônois en formation, ont profité de la 6e édition des JUNA (Journées Urologiques Nationales d’Annaba) afin d’organiser la première Session pour les Urologues en Formation. Le moins que l’on puisse dire, est que le Docteur KETTACHE et ses collègues urologues ont frappé fort à l’occasion du lancement de cet événement en conviant des invités de marque dont : l’AFUF (Association Française des Urologues en Formation) représentée par Dr BARON, présent à Annaba en sa qualité d’invité d’honneur, ainsi que de l’ESRU (European Society of Resident in Urology), qui a tenu à intervenir depuis Ankara en vision-conférence, par l’intermédiaire de son président, le Dr SARIKAYA.

Le Docteur BARON représentant de l’AFUF, en pleine intervention à la 6e édition des JUNA
Dr SARIKAYA en intervention visio-conférence
L’objectif de cet événement est de réunir les jeunes urologues en formation à travers le monde, afin de faire un état des lieux de la situation des appréhensions et des différentes ambitions, et de proposer à nos urologues des modèles d’organisations qui ont réussi à instaurer une dynamique de formation, de recherche et de publications, Dr KETTACHE nous dira à ce sujet : « Notre but est de donner de la visibilité à l’Algérie, pour cela, on est entrain de créer des connexions avec les urologues français européens et d’Amérique du Sud », avant de poursuivre,  « Le projet de lancer ces sessions pour les jeunes urologues me tenait vraiment à cœur, c’est un peu mon petit bébé, mon objectif est de coopérer d’égal à égal avec les plus grosses pointures du monde en urologie. Nous ne lâchons rien, malgré les difficultés, et parfois, le manque de coopération des services de la faculté et de l’hôpital. »
Une initiative juvénile qui démontre encore une fois que l’avenir de notre pays appartient à la jeunesse, une jeunesse qui doit continuer à batailler fort pour imposer sa vision des choses, « Avant, les jeunes occupaient des rôles secondaires au sein de notre faculté. Avec le lancement de cette session, un tout autre langage va se tenir, la preuve, l’ouverture de la session a été faite par le jeune Professeur BENAATA, fraîchement promu au poste de chef de service au CHU de Sidi Bel Abbes. », dira Docteur Réda KETTACHE.
Dr KETTACHE à l’accueil de son invité d’honneur, le docteur français, Maximilien BARON

Le succès de cette session ne s’arrête pas là, le principal initiateur, Dr KETTACHE a reçu les félicitations et les encouragements personnels de l’illustre Morgan ROUPRET, Professeur des Universités et Praticien Hospitalier (PUPH) au sein de l’Hôpital de la Pitié-Salpétrière à l’Assistance Publique à Paris, mais surtout référence mondiale en la matière. Honoré, Dr KETTACHE nous dira : »Vous savez, recevoir un message de félicitation de la part du Professeur ROUPRET est un honneur pour nous, c’est une grande référence dans notre métier, cela nous encourage à poursuivre dans notre démarche et ainsi parvenir à établir un partenariat d’égal à égal ».

Soulignons enfin l’excellente organisation qui a régné tout au long de cet événement, comme en témoignent les différents tweet publiés par les participants :